extrait du site :http://chronique.antiquesbijoux.com/

Madame de Pompadour, maîtresse, amie et conseillère de Louis XV, resta auprès de lui jusqu’à sa mort en 1764. Introduite à la Cour par relations, elle est remarquée par le Roi et devient rapidement l’une de ses favorites préférées. Louis XV fait construire pour elle le Petit Trianon, véritable havre de paix.
Le rapport avec les bijoux me direz-vous?
J’y viens!!!!
“Madame de Pompadour
avait à ses ordres tous les artistes
du royaume. En toute chose,
elle cherchait le raffinement et la beauté.
Il lui fallait une exceptionnelle solidité de jugement
pour imposer des valeurs artistiques si sûres
qu’elles font les délices des connaisseurs,
deux siècles après avoir été créées…”
Le goût parfait de la marquise la plus célèbre du monde
est ainsi résumé par Marie-Magdeleine del Pérugia.
Le siècle dernier et tous ses délires progressistes
a cherché à rendre le style “Pompadour” comme suranné, vieillot.
On constate qu’il n’en est rien, parce que
le bon goût artisanal français est éternel.
Il ressort invariablement grandi par le temps, les modes,
les controverses et les campagnes de diffamation.
On constate au contraire que la bague “Pompadour” est un mythe
qu’on cherche sans cesse à copier, à “revisiter”, voire à moderniser,
comme si l’on pouvait “moderniser” une symphonie de Mozart !
Monsieur !
si vous ne savez pas quoi offrir à votre femme,
optez pour une bague “Pompadour” véritable,
celle que veulent porter toutes les femmes qui ont la classe
et la culture du bijou intemporel et inémodable.
La “Pompadour” n’est pas une bague ordinaire.
Symbole de noblesse et d’authenticité,
Le serti demi-clos “Pompadour” constitue le modèle représentatif de la grande
Tradition Artisanale Française.
Techniquement difficile à réaliser dans la masse d’or, il est aujourd’hui galvaudé
par des copies en “fondu” de manière courante. Mais une “Pompadour” en
“fondu”, c’est comme une fourrure de vison synthétique : la honte à l’état pur !

Lorsqu’on évoque la “Pompadour” en terme
de joaillerie, il faut tout de suite évacuer une grosse
erreur couramment répandue : c’est l’erreur qui
consiste à croire qu’une bague “Pompadour” est
seulement une “bague à entourage”.
Une “bague à entourage”, c’est le nom
commun pour désigner toutes les bagues dont le
centre est constitué d’une pierre de couleur, avec un
entourage constitué d’une couronne de diamants.
De fait, la “Pompadour” est bien une bague à
entourage. Mais toutes les bagues à entourage ne
sont pas des “Pompadour” (vous me suivez toujours?!!)
La “Pompadour”, c’est une bague à entourage
d’un genre spécial, qui correspond à une technologie
très précise, qui présente obligatoirement le fameux
sertissage “demi-clos en godets repercés”, selon des
règles de l’art très particulières.
Mais la tendance à la globalisation, et le
manque de culture du métier d’un grand nombre de
vendeuses en bijouterie, laisse croire que toutes les
bagues “à entourage” seraient, par extension, des
“Pompadour”, quand elles ne sont pas réduites au rang
de simples “bagues marguerites”.

Madame de Pompadour, maîtresse, amie et conseillère de Louis XV, resta auprès de lui jusqu’à sa mort en 1764. Introduite à la Cour par relations, elle est remarquée par le Roi et devient rapidement l’une de ses favorites préférées. Louis XV fait construire pour elle le Petit Trianon, véritable havre de paix.
Le rapport avec les bijoux me direz-vous?
J’y viens!!!!
“Madame de Pompadour
avait à ses ordres tous les artistes
du royaume. En toute chose,
elle cherchait le raffinement et la beauté.
Il lui fallait une exceptionnelle solidité de jugement
pour imposer des valeurs artistiques si sûres
qu’elles font les délices des connaisseurs,
deux siècles après avoir été créées…”
Le goût parfait de la marquise la plus célèbre du monde
est ainsi résumé par Marie-Magdeleine del Pérugia.
Le siècle dernier et tous ses délires progressistes
a cherché à rendre le style “Pompadour” comme suranné, vieillot.
On constate qu’il n’en est rien, parce que
le bon goût artisanal français est éternel.
Il ressort invariablement grandi par le temps, les modes,
les controverses et les campagnes de diffamation.
On constate au contraire que la bague “Pompadour” est un mythe
qu’on cherche sans cesse à copier, à “revisiter”, voire à moderniser,
comme si l’on pouvait “moderniser” une symphonie de Mozart !
Monsieur !
si vous ne savez pas quoi offrir à votre femme,
optez pour une bague “Pompadour” véritable,
celle que veulent porter toutes les femmes qui ont la classe
et la culture du bijou intemporel et inémodable.
La “Pompadour” n’est pas une bague ordinaire.
Symbole de noblesse et d’authenticité,
Le serti demi-clos “Pompadour” constitue le modèle représentatif de la grande
Tradition Artisanale Française.
Techniquement difficile à réaliser dans la masse d’or, il est aujourd’hui galvaudé
par des copies en “fondu” de manière courante. Mais une “Pompadour” en
“fondu”, c’est comme une fourrure de vison synthétique : la honte à l’état pur !

Lorsqu’on évoque la “Pompadour” en terme
de joaillerie, il faut tout de suite évacuer une grosse
erreur couramment répandue : c’est l’erreur qui
consiste à croire qu’une bague “Pompadour” est
seulement une “bague à entourage”.
Une “bague à entourage”, c’est le nom
commun pour désigner toutes les bagues dont le
centre est constitué d’une pierre de couleur, avec un
entourage constitué d’une couronne de diamants.
De fait, la “Pompadour” est bien une bague à
entourage. Mais toutes les bagues à entourage ne
sont pas des “Pompadour” (vous me suivez toujours?!!)
La “Pompadour”, c’est une bague à entourage
d’un genre spécial, qui correspond à une technologie
très précise, qui présente obligatoirement le fameux
sertissage “demi-clos en godets repercés”, selon des
règles de l’art très particulières.
Mais la tendance à la globalisation, et le
manque de culture du métier d’un grand nombre de
vendeuses en bijouterie, laisse croire que toutes les
bagues “à entourage” seraient, par extension, des
“Pompadour”, quand elles ne sont pas réduites au rang
de simples “bagues marguerites”.

Madame de Pompadour, maîtresse, amie et conseillère de Louis XV, resta auprès de lui jusqu’à sa mort en 1764. Introduite à la Cour par relations, elle est remarquée par le Roi et devient rapidement l’une de ses favorites préférées. Louis XV fait construire pour elle le Petit Trianon, véritable havre de paix.
Le rapport avec les bijoux me direz-vous?
J’y viens!!!!
“Madame de Pompadour
avait à ses ordres tous les artistes
du royaume. En toute chose,
elle cherchait le raffinement et la beauté.
Il lui fallait une exceptionnelle solidité de jugement
pour imposer des valeurs artistiques si sûres
qu’elles font les délices des connaisseurs,
deux siècles après avoir été créées…”
Le goût parfait de la marquise la plus célèbre du monde
est ainsi résumé par Marie-Magdeleine del Pérugia.
Le siècle dernier et tous ses délires progressistes
a cherché à rendre le style “Pompadour” comme suranné, vieillot.
On constate qu’il n’en est rien, parce que
le bon goût artisanal français est éternel.
Il ressort invariablement grandi par le temps, les modes,
les controverses et les campagnes de diffamation.
On constate au contraire que la bague “Pompadour” est un mythe
qu’on cherche sans cesse à copier, à “revisiter”, voire à moderniser,
comme si l’on pouvait “moderniser” une symphonie de Mozart !
Monsieur !
si vous ne savez pas quoi offrir à votre femme,
optez pour une bague “Pompadour” véritable,
celle que veulent porter toutes les femmes qui ont la classe
et la culture du bijou intemporel et inémodable.
La “Pompadour” n’est pas une bague ordinaire.
Symbole de noblesse et d’authenticité,
Le serti demi-clos “Pompadour” constitue le modèle représentatif de la grande
Tradition Artisanale Française.
Techniquement difficile à réaliser dans la masse d’or, il est aujourd’hui galvaudé
par des copies en “fondu” de manière courante. Mais une “Pompadour” en
“fondu”, c’est comme une fourrure de vison synthétique : la honte à l’état pur !

Lorsqu’on évoque la “Pompadour” en terme
de joaillerie, il faut tout de suite évacuer une grosse
erreur couramment répandue : c’est l’erreur qui
consiste à croire qu’une bague “Pompadour” est
seulement une “bague à entourage”.
Une “bague à entourage”, c’est le nom
commun pour désigner toutes les bagues dont le
centre est constitué d’une pierre de couleur, avec un
entourage constitué d’une couronne de diamants.
De fait, la “Pompadour” est bien une bague à
entourage. Mais toutes les bagues à entourage ne
sont pas des “Pompadour” (vous me suivez toujours?!!)
La “Pompadour”, c’est une bague à entourage
d’un genre spécial, qui correspond à une technologie
très précise, qui présente obligatoirement le fameux
sertissage “demi-clos en godets repercés”, selon des
règles de l’art très particulières.
Mais la tendance à la globalisation, et le
manque de culture du métier d’un grand nombre de
vendeuses en bijouterie, laisse croire que toutes les
bagues “à entourage” seraient, par extension, des
“Pompadour”, quand elles ne sont pas réduites au rang
de simples “bagues marguerites”.IMG_0276
Illustration !!!!!

IMG_0278